Room service de la rue Charles Pathé

Spice Cowboy

13 mars 2007

Simplissimes spaghetti aux coques

Les coques sont un petit coquillage délicieux que les gens hésitent à consommer parce que, comme tous les coquillage fouisseurs, il n'est pas surprenant de trouver beaucoup de sables dedans.


coque


Comme sa consoeur la palourde, la coque se marie extrêmement bien avec les pâtes (Ahhh, les spaghetti vongole de Venise !), et je trouve dommage de passer à côté de se plaisir :

Pour 2 personnes :
1 litre de coques
1 bonne poignée de spaghetti de bonne qualité (barilla n°5 ou De Cecco n°12 ont mes préférences)
1 petit oignon
10 cl de vin blanc sec
2 càs de crème liquide
Sel poivre
un peu de persil
gros sel

Commençons par le plus long : il s'agît de nettoyer les coquillages. rassurez vous, ils le font très bien tous seuls, il suffit d'être patient.
Laissez donc tranquillement les coques dans un grand volume d'eau froide salée au gros sel. Brassez de temps en temps pour être sûr d'éliminer les coquilles vides qui peuvent être pleines de sables. les coques qui flottent doivent bien entendu être éliminées.
Changez l'eau régulièrement si vous voyez que les coques rendent beaucoup de débris.
Faites bien attention à laissez l'eau reposer un peu avant d'y mettre les coques afin qu'elle ne soit pas trop chlorée.
Le nettoyage prend au minimum 3 heures en brassant et changeant l'eau souvent. Je trouve que le plus simple est finalement d'acheter mes coques sur le marché le matin, et de les nettoyer dans la journée pour les manger le soir...

Ca y est, vos coques sont propres !

Il s'agit maintenant de les faire cuire. Dans un grand faitout, j'émince un petit oignon et je verse le vin blanc.
Je mets mes coques à chauffer dans le faitout à feu vif et les retire au fur et à mesure de leur ouverture. Décoquillez les en gardant tout le jus de cuisson.
Si vos coques étaient particulièrement sales, vous pouvez les passer rapidement sous un filet d'eau tiède (je sais, les puristes vont m'en vouloir, mais c'est tout de même très désagréable de tomber sur des grains de sable résiduel...)

Il ne vous reste plus qu'à filtrer le jus de cuisson dans un filtre papier, et remettre les coques propres dans leur jus filtré.

Le plus dur est fait !

Au moment stratégique, il ne vous reste plus qu'à faire cuire vos pâtes, une fois cuites et bien égouttées, les remettre dans la casserole avec le jus des coques (1 mn le temps de réchauffer le liquide), ajouter la crème, puis les coques, le persil, le sel le poivre et servir dans la foulée...


pates_aux_coques


Hmmmm .... !



Posté par saareka à 04:34 - 3 - Poissons et fruits de mer - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Il est 4h34, Vincennes s'éveille

    Je t'amènerais un verre de lait chaud pour t'aider à t'endormir ^_^

    Posté par furai, 13 mars 2007 à 09:27
  • On a décidé

    qu'on se relayait sur l'ordinateur pour ne pas de disputer la connection... Donc désormais je me lève quand Julien se couche et Hop ! Ca fait des recettes à lire au saut du lit pour se couper l'appétit ^_^

    Posté par Féfile, 13 mars 2007 à 09:36
  • Des coques, en plus avec des pâtes j'aime, et merci pour le détail "grandes eaux" du lavage des coques !

    Posté par Tiuscha, 13 mars 2007 à 09:38
  • CELA

    me rappelle certains plats dégustés il y a peu de temps ! Que c'était bon !

    Posté par Françoise, 13 mars 2007 à 10:00
  • J'adore les spaghettis ainsi cuisinés, aux coques, aux moules, aux palourdes...

    Posté par Eliflo, 13 mars 2007 à 11:22

Poster un commentaire